Les différences de niveaux, même de petite hauteur, constituent des obstacles souvent infranchissables pour la personne en fauteuil roulant. Monter ou descendre une marche, un trottoir, aborder un escalier, autant de manœuvres délicates pour la personne en fauteuil roulant.
Afin de franchir ces dénivelés en toute sécurité, plusieurs possibilités selon la situation : personne circulant de manière indépendante ou accompagnée.

Gravir de petits dénivelés en toute indépendance

Pour aborder les différences de niveaux avec facilité, il existe une large gamme de rampes d’accès qui permettront à la personne en fauteuil roulant manuel de se déplacer en toute indépendance.

Comment choisir la rampe d’accès adaptée ?

Choix de la longueur de la rampe : Pour une personne seule en fauteuil manuel, la longueur de la rampe doit être égale à 7 fois la hauteur de l’obstacle à franchir. La pente maximale sera de 14%. Par exemple pour franchir une hauteur de 15 cm , la longueur de la rampe doit être de 15 x 7= 1,05m.

Choix du type de rampe :

Rampe fixe : large ou double.

Ce type de rampe est adapté à une utilisation à demeure.

Rampe télescopique : large ou double,

La longueur variable des rampes télescopiques permet une adaptation aisée aux différents dénivelés. Elles se rangent et se déplacent facilement.

Rampe valise : cette rampe offre une large voie pour une grande surface de conduite.

La rampe se plie facilement en deux par une charnière centrale. Elle est donc aisément transportable grâce à sa poignée située au centre de chaque rampe.

Rampe enroulable : cette rampe large se met en place en quelques secondes.

Elle se roule facilement pour faciliter son transport. Elle permet d’avoir une large voie, rigidifiée par les rails latéraux.

Gravir des dénivelés avec un accompagnateur

Afin d’accompagner dans les meilleures conditions la personne en fauteuil roulant, il est nécessaire de suivre certains conseils pratiques :

Comment descendre ou monter ou une marche ?

Pour descendre de la marche :

Pousser le fauteuil en avant jusqu’au bord de la marche. Le basculer légèrement en arrière en posant un pied sur une des barres d’appui à l’arrière, passer le fauteuil roulant en « 2 roues »(en appui sur les grandes roues). Le corps de l’accompagnant fait contre poids à celui du fauteuil et de son occupant en appuyant simultanément sur les poignées.

Pour monter sur la marche :

Approcher le fauteuil face à la marche, basculer le fauteuil en poussant sur une des barres d’appui en bas et derrière afin de le faire passer en « 2 roues » c'est-à-dire en appui sur les 2 grandes roues arrière. Positionner les petites roues sur la marche et faire ensuite monter le fauteuil en soulevant les grandes roues par les poignées du siège.

Comment monter ou descendre un trottoir ?

Pour monter sur le trottoir :

Approcher l’avant du fauteuil du trottoir, basculer le fauteuil en poussant sur une des barres d’appui en bas et derrière afin de le faire passer en « 2 roues » c'est-à-dire en appui sur les 2 grandes roues arrière. Positionner les petites roues sur le trottoir et faire ensuite monter le fauteuil en soulevant les grandes roues par les poignées du siège.

Pour descendre du trottoir :

Pousser le fauteuil en avant jusqu’au bord de la marche. Le basculer légèrement en arrière en posant un pied sur une des barres d’appui à l’arrière, passer le fauteuil roulant en « 2 roues »(en appui sur les grandes roues). Le corps de l’accompagnant fait contre poids à celui du fauteuil et de son occupant en appuyant simultanément sur les poignées.

Comment aborder un escalier ?

Cette manœuvre est délicate et sans équipement spécifique deux personnes seront nécessaires pour la sécuriser.

Pour la montée :

La première personne tire le fauteuil en arrière jusqu’à ce que les grandes roues touchent la première marche. Basculer le fauteuil légèrement en arrière (roues avant en l’air) et hisser le sur la première marche. La deuxième personne saisit les tubes du cadre et pousse le fauteuil vers le haut. Les deux accompagnants doivent retrouver leur équilibre à chaque marche avant de continuer la montée.

Pour la descente :

C’est la même démarche que pour la descente d’un trottoir. La personne qui tient les poignées tire le fauteuil vers l’arrière contre l’escalier, le temps de poser son pied sur la marche suivante et de retrouver son équilibre. La deuxième personne se tient devant le fauteuil qu’elle saisit en tenant les tubes du cadre. Elle descend à reculons en faisant contrepoids au fauteuil. Elle doit aussi reprendre son équilibre à chaque marche.